Alice de Lara – Médiateur Familial

Alice de Lara – Médiateur Familial

Deux lieux pour me consulter :
25, rue du général Delestraint, 75016 Paris         médiateur familial
81, rue de la mare, 75020 Paris

Téléphone: 06 13 50 78 79 ou 01 46 36 87 81

Mes autres sites:

http://www.conseilconjugal.com

http://www.therapiedecouple.fr

Je suis Médiateur Familial, Conseiller Conjugal et Familial (ou Conseiller Matrimonial) et Thérapeute de couple.

J’ai suivi ma formation de Médiation Familiale à l’Université de Paris X Nanterre où j’ai validé un DU (Diplôme d’Université).

J’ai été membre du Collège des Médiateurs Familiaux.

J’ai effectué mes formations de Conseil Conjugal et Familial et de Thérapeute de couple à l’AFCCC ( Association Française des Centres de Conseil Conjugal).

Je suis membre de l’AFCCC et de l’ANCCEF (Association Nationale des Conseillers Conjugaux et Familiaux).

J’ai exercé, pendant une dizaine d’années, comme Médiatrice Familiale, à l’Association APME (Association Père-Mère-Enfant) de Versailles, où j’ai conduit de nombreuses médiations familiales et assuré des partenariats avec les structures sociales et juridiques du département des Yvelines, les travailleurs sociaux, les assistantes sociales, et les JAF (Juge aux Affaires Familiales) qui officient au sein des Tribunaux de Grande Instance ou TGI.

Depuis une quinzaine d’années, j’exerce, comme Médiateur Familial, en libéral, dans deux lieux de consultation situés à Paris dans le 20ème et dans le 16ème.

En tant que Médiatrice Familiale, j’ai participé à plusieurs émissions de télévision et de radio, sur les thème du couple et de la famille. Je suis aussi coauteure du livre « Parlons Psy », éditions l’Archipel.

La Médiation Familiale est une pratique relativement récente qui se développe progressivement, dans le contexte de l’évolution sociologique actuelle de la Famille.

Elle peut intervenir à tout moment de la séparation, avant, alors que le couple vit encore sous le même toit, mais que l’un des deux a décidé de quitter l’autre de manière irréversible, pendant la procédure de divorce ou le processus de séparation effective, ou après, lorsque la séparation a vraiment eu lieu.

La Médiation Familiale a pour but d’aider les familles et les couples à mieux gérer leur séparation ou leur divorce, dans l’intérêt de leurs enfants. Elle permet également de les aider à « liquider » leur communauté financière et/ou patrimoniale.

Lorsque le ou les conflits conjugaux ne peuvent plus être réglés dans le cadre du Conseil Conjugal ou de la Thérapie de couple, la Médiation Familiale peut être l’un des recours pour aborder les questions de séparation conjugale ou de rupture amoureuse.

Une Médiation Familiale se déroule donc obligatoirement en présence des deux membres du couple. Avant le déroulement du processus de Médiation Familiale, l’un des partenaires peut cependant être reçu en entretien individuel, afin de l’écouter, l’informer et le sensibiliser à cette nouvelle approche.

Les séances durent une heure et demie et sont bimensuelles.

Le médiateur familial aide le couple à organiser sa future vie de parent séparé, dans le respect de ses responsabilités et de ses droits parentaux.

Sont évoquées l’ensemble des questions que le couple se pose, sur les plans affectif, éducatif, matériel ou organisationnel: la (les) résidences des enfants, la CEEE (Contribution à l’Entretien et à l’Education des Enfants), le partage des périodes de vacances…

Les entretiens ont forcément un caractère interactif. La transparence, l’impartialité et la confidentialité doivent être strictement respectées. Mon rôle de Médiateur Familial est d’offrir un cadre contenant et d’offrir une écoute équilibrée à un couple qui est souvent en plein désarroi, empreint de fortes émotions, chacun exprimant une souffrance et souvent beaucoup d’agressivité.

La médiation familiale permet de restaurer la communication interrompue, de tenir compte des besoins de chacun et de stimuler sa créativité dans l’élaboration des décisions communes.

L’enfant, très investi par chacun de ses parents, est au cœur du processus de médiation. Il est important d’aider les parents à favoriser sa place et sa relation affective avec eux, afin de le dégager des conflits et des enjeux auquel il est confronté.

Les réflexions et solutions trouvées sont consignées par écrit, au fur et à mesure des séances, sur un « paper board ».

Le nombre de séances peut osciller entre trois et dix.

A la fin du processus, les grandes décisions peuvent être rédigées dans le cadre d’un Protocole d’Accord, qui peut être éventuellement transmis par les intéressés à leur(s) avocat(s) et ensuite validé par le JAF.